Juillet 2016

L'Infolettre du CREAT se refait une beauté !


Plus convivial et plus accessible, le format de l'Infolettre contient
aussi nos liens vers les réseaux sociaux. N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Twitter. 
La famille du CREAT s’agrandit !

Le CREAT est très heureux de compter deux nouveaux membres au sein de son conseil d'administration. En effet, lors de l'assemblée générale annuelle tenue le 14 juin dernier, Mme Maryse Lessard, membre cooptée, ainsi que M. Roland Lord représentant la Société du loisir ornithologique de l'Abitibi (SLOA) ont été nommés administrateurs

Le CREAT tient par le fait même à remercier M. Simon Laquerre pour ses 5 années d'implication au sein de l'organisme en tant qu'administrateur.  
LES CYANOBACTÉRIES SONT DE RETOUR !
Avec les chaleurs qui s’annoncent, des épisodes de fleurs d'eau de cyanobactéries (algues bleu-vert) peuvent survenir dans vos lacs et rivières. Il est important de mentionner vos observations ici.  
 
En effet, c’est le seul moyen de disposer d’un historique sur les lacs contaminés année après année. Les fleurs d'eau de cyanobactéries ont l’aspect d’une purée de pois ou d’un déversement de peinture comme l’illustre la photo jointe (prise à la marina de Ville-Marie). Pour plus d’information à ce sujet, consultez le lien suivant : http://www.obvt.ca/documentation/guides
 
Merci de votre collaboration. En cas de besoin, pour remplir le formulaire ou pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter !
DÉPÔT DU MÉMOIRE CONCERNANT LA MINE CANADIAN MALARTIC

Le CREAT s’oppose au projet tel que présenté dans l’étude d’impact sur l’environnement. L’organisme se questionne à savoir comment un projet minier qui a cumulé autant d’infractions et de non-conformités depuis le début de ses opérations pourrait-il recevoir l’aval du gouvernement en vue de son agrandissement?

Photo : Hugo Lacroix

Puisque plusieurs éléments restent incomplets et que de nombreuses incertitudes persistent, le CREAT a déposé et présenté son mémoire comprenant 81 recommandations à la Commission d’enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le mercredi 13 juillet. Le promoteur n’est pas le seul acteur visé puisque de nombreuses recommandations s’adressent également aux Ministères, dont le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), à la Ville de Malartic et à la MRC de la Vallée-de-l’Or. Selon le CREAT, l’absence de normes strictes adaptées au contexte d’une mine à ciel ouvert en milieu urbain démontre clairement qu’un autre projet de ce type ne doit pas voir le jour dans la province, et ce, tant et aussi longtemps que l’encadrement législatif n’est pas adapté.
 
Le CREAT a été cité dans deux articles de La Presse : Bruits, poussières et vibrations & Quelques extraits de mémoires obtenus

Lire le communiqué
Lire le mémoire
GÉNÉRATION ENV'R, UNE ANNÉE RICHE !
 
En cette fin d’année scolaire, le Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) est heureux de partager le bilan annuel du programme Génération ENV’R. Ce programme, unique dans la région, s’adresse aux jeunes qui désirent contribuer à la lutte contre les changements climatiques par la gestion d’un type de matières résiduelles problématiques, soit les matières organiques.

En effet, lorsqu’ils prennent le chemin de l’enfouissement, les résidus de table et les résidus verts sont de grands émetteurs de méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus important que le gaz carbonique. Cette année, Génération ENV’R a donc contribué à l’implantation de 6 vermicomposteurs et de 7 composteurs communautaires en bois dans les milieux d’implication des jeunes un peu partout en région, soit principalement sur les sites de certaines écoles, une maison des jeunes et un jardin communautaire.
Ces actions s’accompagnent bien entendu de diverses activités de sensibilisation et de formation quant aux raisons et à l’importance de la saine gestion des déchets, de la lutte au gaspillage alimentaire, ainsi qu’aux notions techniques à connaître pour bien réussir le compostage et le vermicompostage. Le principe est de s’adapter aux besoins et aux divers degrés d’implication possible dans le milieu où s’intègre le projet. « Les jeunes ont parfois l’impression qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose pour la lutte contre les changements climatiques. Génération ENV’R leur offre cette possibilité ! » souligne Jacinthe Châteauvert, présidente du CREAT.

Le Guide des énergies renouvelables - chalets et autres lieux de villégiature a pour but d’informer et de guider les personnes qui désirent évaluer les avantages et les risques d’un système de production d’énergie renouvelable - photovoltaïque, éolien, hybride ou autres. Bien qu’il soit susceptible d’intéresser tous les adeptes des nouvelles technologies, ce guide a été conçu plus spécialement pour les propriétaires et les gestionnaires d’habitations qui ne sont pas raccordées au réseau public d’électricité et qui dépendent principalement des combustibles fossiles pour subvenir à leurs besoins en énergie.
 
Ce guide permet  de comprendre le fonctionnement de base des systèmes d’énergie renouvelable, leurs avantages et leurs inconvénients. Il fournit des conseils et des informations sur les usages possibles ainsi qu’un outil de calcul pour évaluer ses besoins en électricité. Enfin, il encourage l’efficacité énergétique en donnant des conseils pour réduire sa consommation et ainsi économiser sur l’achat de l’équipement. En somme, il constitue un excellent outil préparatoire avant de véritablement passer à l’action.
 
Pour faire un choix éclairé, suivez le guide !  

On peut aussi se procurer une version papier au local du CREAT, ou encore en s’adressant au RNCREQ (frais de port et de manutention à prévoir) à isabelle.poyau@rncreq.org ou au 514 861-7022.

Ressource en eau potable de plus en plus sollicitée au Québec, l'eau souterraine représente un enjeu important dans la société actuelle. Intitulé Atlas hydrogéologique de l'Abitibi-Témiscamingue, ce nouvel ouvrage conçu par le Groupe de recherche sur l'eau souterraine (GRES) de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) dresse un portrait hydrogéologique régional des plus exhaustifs. Publié sous les Presses de l'Université du Québec, cet Atlas est le résultat de six années de travail et d'étude de l'eau souterraine sur plus de 20 000 km carrés de l'Abitibi-Témiscamingue, région où cette ressource comble environ 73 % des besoins en eau potable de la population.

Cet imposant Atlas de 88 pages est issu de deux projets réalisés dans le cadre du Programme d'acquisition de connaissances sur les eaux souterraines du Québec (PACES) du gouvernement du Québec, instauré par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) en 2008 afin de pallier le manque de connaissances sur cette ressource essentielle et de favoriser la mise en œuvre d'une gestion durable de l'eau souterraine. Cette publication est aussi le fruit d'un partenariat exceptionnel avec les acteurs du milieu qui ont accordé leur confiance au GRES pour réaliser ces projets majeurs.

Source : 
Stéphanie Duchesne, responsable 
Service des communications et du recrutement 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 
Tél. : 819 762-0971 poste 2222


L’EAU DE VOTRE PUITS EST-ELLE SÉCURITAIRE POUR LA SANTÉ?
 
Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) a mandaté  les organismes de bassins versants de la région (OBVT et OBVAJ) pour un nouveau projet encourageant les propriétaires de puits à faire analyser les paramètres physico-chimiques de leur eau. Un prix préférentiel a été développé, soit 35 % de réduction par rapport au prix régulier. En plus de ça, les OBV proposent chacun un rabais de 50 $ aux 200 premiers volontaires !

En plus de ce test complet, il est recommandé de faire analyser son eau pour les paramètres microbiologiques (coliformes, etc.) deux fois par année au moment de fortes infiltrations : pluie, fonte des neiges.
 
Pour plus d'information, visiter la page Projet volontaire d'analyse de l'eau des puits.

Devenez membre pour appuyer notre mission et pour venir amplifier notre voix ! 

Le dynamisme, la capacité d’action et le pouvoir d’influence du CREAT résident en grande partie dans ses membres (individus, groupes environnementaux, institutions scolaires, organismes, municipalités et entreprises). Être membre du CREAT, c’est aussi faire partie d’un réseau dynamique, reliant tous les acteurs soucieux de l’avenir et de la qualité de vie de notre région.

Rendez-vous dans la section Devenez membre du site www.creat08.ca

Nous contacter :
CREAT

26, rue Mgr Rhéaume est, bureau 101
Rouyn-Noranda, (Québec)  J9X 3J5
819-762-5770
info@creat08.ca

 
Copyright © 2016. CREAT. Tous droits réservés.