Partenaires, collaborateurs et comité organisateur
  Conférences
  Ateliers

Partenaires, collaborateurs et comité organisateur

PARTENAIRES FINANCIERS

Partenaires

COLLABORATEURS

  • Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue

COMITÉ ORGANISATEUR

  • Simon Laquerre et Maribelle Provost, Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Chantal Carrier, ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  • Danielle Guimond, ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
  • Sophie Richard-Ferderber, MRC de La Vallée-de-l’Or
  • Sylvie Turgeon, Ville de Rouyn-Noranda
  • Stéphane Bessette, Agence de la santé et des services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Julie Lemire, Forum Jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue

Conférences

Comment les économistes pourraient sauver les écologistes

M. Benoît Limoges, coordonnateur à la biodiversité, Direction du patrimoine écologique et des parcs, ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec

Cette conférence traitera d'une nouvelle approche qui se développe à l'échelle planétaire en matière de développement durable. Il s'agit de donner une valeur monétaire aux services rendus par les écosystèmes, appelés services écologiques. Cette approche intégratrice rejoint pratiquement tous les secteurs de la société.

M. Benoît Limoges a obtenu une maîtrise en biologie de l'Université de Montréal en 1987. Il a œuvré pour différentes ONG, tant au Québec, qu'en Afrique ou en Amérique latine. Il travaille depuis six ans au ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec. Après avoir travaillé à la création d'aires protégées, il coordonne maintenant la mise en œuvre au Québec de la Convention sur la diversité biologique.



Vers des communautés viables

M. Alexandre Turgeon, directeur général du Conseil régional de l’environnement - Capitale nationale et président exécutif de Vivre en Ville

Cette conférence dynamique permet de dresser un portrait des enjeux auxquels font face les collectivités du Québec et des pistes d’action pour leur développement viable. L’objectif est d’étudier l’impact que nos choix en développement ont, notamment, sur la santé, les changements climatiques et le coût des infrastructures. Sont enfin exposés, sur la base d’exemples européens et nord-américains, les principes, permettant de développer des collectivités viables en agissant sur la forme urbaine, la végétalisation des bâtiments et des milieux, l’efficacité énergétique, la mobilité et les transports, le développement économique, le maintien des commerces et des services, la gestion de l’eau, etc.

M. Alexandre Turgeon est directeur général du Conseil régional de l’environnement - Capitale nationale depuis 1996, et président exécutif de Vivre en Ville. Il possède un baccalauréat en urbanisme de l’Université du Québec à Montréal, une maîtrise en aménagement du territoire et développement régional de l’Université Laval et une formation de deuxième cycle en administration publique de l’École nationale d’administration publique.



Ateliers

BLOC D'ATELIERS 1

  

A. Évitez les coups d’épée dans l’eau ! Protégez efficacement vos eskers
Mme Guylaine Bois, coordonnatrice en environnement pour la MRC d’Abitibi

Consciente de la valeur que représente l’eau des eskers présents sur son territoire, la MRC d’Abitibi a établi plusieurs mesures afin d’en assurer la protection. Au cours des dernières années, la MRC a introduit les eskers dans son schéma d’aménagement et a réalisé un guide de recommandations concernant les activités sur les eskers. Plusieurs modalités de protection ont également été mises en place avec les industriels forestiers et Hydro-Québec. Ces actions simples vont permettre à la MRC de protéger l’eau des eskers plus efficacement que par le passé.


  

B. La gestion des matières résiduelles dans la MRC de La Vallée-de-l’Or en 2012-2013
M. Christian Riopel, directeur des Services administratifs et M. Marco Veilleux, directeur du Service de l’environnement

Municipalisation de la collecte, collecte à quatre voies, plate-forme de compostage… Découvrez les projets d’envergure en lien avec la gestion des matières résiduelles qui seront développés sur le territoire de la MRCVO d’ici les trois prochaines années.


  

C. Programme de protection des lacs de la Ville de Rouyn-Noranda
Mme Geneviève Trudel, conseillère en gestion par bassin versant

L’apparition de fleurs d’eau d’algues bleu-vert dans plusieurs lacs du territoire de la ville de Rouyn-Noranda a sensibilisé la population à la fragilité des plans d’eau. Afin de répondre aux préoccupations de ses citoyens, la Ville a mis sur pied un programme de cinq ans qui vise, par l’information et la sensibilisation, à accroître la compréhension des phénomènes et les compétences locales en matière de protection des lacs de villégiature. Ce programme est basé sur une approche par bassin versant tenant compte de l’ensemble des activités pouvant avoir une répercussion sur les eaux qui s’écoulent dans un lac.


  

D. Chauffage collectif à la biomasse
M. Arnaud Warolin, préfet de la MRC de Témiscamingue

Comment assurer le développement durable des petites collectivités grâce à l’utilisation de la biomasse forestière dans le chauffage institutionnel et commercial? Voyez comment le Témiscamingue a adopté le modèle de développement autrichien en la matière.


13 h 00 à 14 h 30

Acteurs de changement, une pièce de théâtre participative sur le développement durable Des citoyens d’une même municipalité se croisent au restaurant du coin. La perspective d’un projet de construction commerciale fera naître autant de rêves que de craintes… Cette pièce de théâtre-forum, teintée d’humour et d’émotion, nous transporte dans un univers caricatural où se confrontent les aspirations et les idéaux des acteurs du milieu. Mais aussi elle soulève de vraies questions, lance la réflexion et favorise le débat dans un climat convivial.


BLOC D'ATELIERS 2

  

A. Le compostage domestique dans la MRC d’Abitibi-Ouest : pour que chacun puisse faire sa part
Mme Brigitte Cimon, conseillère en environnement et Mme Jacinthe Châteauvert, Recyclo-Nord

Pour réduire le gaspillage et l’enfouissement de matières putrescibles, le compostage domestique constitue sans aucun doute le moyen à la fois le plus économique et écologique. La MRC d’Abitibi-Ouest propose des modèles et des outils concrets pour la mise en œuvre du développement durable aux échelles locale et territoriale.


  

B. Développement durable et communautés en santé : des concepts indissociables
M. Ghislain Beaulé, répondant régional de Villes et Villages en santé et Mme Denise Lavallée, coordonnatrice de Rouyn-Noranda de Ville et Villages en santé

Le développement durable doit être compris comme un développement à la fois : (1) supportable pour les écosystèmes dans lesquels nous vivons, (2) viable et autosuffisant à long terme et (3) équitable pour les individus et les collectivités. Comment l’approche Villes et Villages en santé contribue-t-elle au développement durable? Des réalisations concrètes pour mieux comprendre l’intérêt et le processus de mobilisation de la communauté à l’amélioration de la qualité de vie.


  

C. Le développement durable en contexte autochtone
M. Hugo Asselin, professeur à l'UQAT et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en foresterie autochtone

En envisageant l'environnement comme un tout dont ils font partie intégrante, les Autochtones ont toujours pensé et agi en fonction du développement durable. Leur point de vue est riche en enseignements et pourrait servir d'exemple. Quel rôle les Autochtones jouent-ils – ou pourraient-ils jouer – dans le développement durable du territoire et des ressources? Défis et possibilités.


BLOC D'ATELIERS 3

  

A. À Val-d’Or, le Vert, un savoir-faire
M. Luc Dugas, président de la Commission de l’environnement et M. Ian Bélanger, coordonnateur de la Commission de l’environnement

En 2009, la Ville de Val-d’Or se dotait d’une politique environnementale et d’un Plan vert. Découvrez la démarche de la Ville dans cette initiative.


  

B. Guide d'actions municipales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre
Mme Chantal Carrier, ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et M. Julien Rivard, urbaniste, AECOM Tecsult inc.

Réduire de façon importante les émissions de gaz à effet de serre (GES) est devenu une nécessité et une urgence. Quel rôle une municipalité peut-elle jouer en ce sens? Quels gestes peut-elle poser? Ces questions seront abordées lors de l'atelier par la présentation de différentes actions qui peuvent être entreprises ou supportées par une municipalité, de manière à ce qu'elle puisse exercer un leadership dans une démarche impliquant les citoyens en vue de réduire les émissions de GES.


  

C. L’implication citoyenne en environnement
M. Doris St-Pierre et Mme Jacinthe Châteauvert

De plus en plus de citoyens s’impliquent pour faire avancer la cause environnementale. Cet atelier témoigne de la démarche de deux individus dévoués, passionnés et engagés. L’intérêt manifeste qu’ils démontrent envers l’environnement ne peut que vous sensibiliser davantage et vous motiver à passer à l’action.