LES PROJETS DU CREAT




TABLE DES MATIÈRES :

La démarche
La visibilité de la démarche
Phase I - LES RENDEZ-VOUS DE L’ÉNERGIE
Phase II - PAR NOTRE PROPRE ÉNERGIE
Phase III - LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’ACTION
La vitrine du Québec sans pétrole
La commission sur les enjeux énergétiques du Québec
Partenaires principaux
Ressources (+)

Visionner le vidéo

La démarche



La visibilité de la démarche





Phase I - Les Rendez-vous de l’énergie

La première phase de la démarche, les Rendez-vous de l’énergie, a été entreprise en 2009 et s’est conclue par le Forum sur l’énergie de Shawinigan, en novembre 2011. Cette étape de sensibilisation, d’information et de consultation sur la réduction de la dépendance au pétrole a permis de réfléchir collectivement et constructivement à des alternatives pour une transition énergétique inspirante.



Phase II - Par notre PROPRE énergie

La deuxième phase, Par notre PROPRE énergie, poursuit la mobilisation des acteurs régionaux sous la forme d’un vaste chantier de prise en charge régionale de la réduction de la dépendance au pétrole. Elle vise le passage de la conscientisation à l’action. Au cours de cette deuxième phase, le CREAT, en collaboration avec les décideurs du milieu, a réalisé un portrait énergétique régional et un plan d’action.

De plus, une Table régionale sur l’énergie a été constituée pour représenter le milieu impliqué dans la thématique énergétique. Il s’agit d’une table de concertation qui a pour mission de valider le plan d’action et de le diffuser dans le milieu.

Le 21 novembre 2012, les acteurs du milieu étaient invités au Forum régional sur l’énergie, à Rouyn-Noranda, en vue d’élaborer une vision et des pistes d’orientation régionales concernant la réduction de la dépendance au pétrole et le développement du potentiel d’énergie renouvelable. Le Forum a permis de susciter la réflexion sur les problématiques liées à l’utilisation de l’énergie grâce à l’organisation de conférences thématiques en collaboration avec la Conférence régionale des élus (CRÉ). Voici la programmation de la journée ainsi que la documentation :

Programme de la journée

9 hAccueil
9 h 30Mot de bienvenue par Mme Jacinthe Châteauvert, présidente du CREAT
Mot d’ouverture par M. Ulrick Chérubin, président de la CRÉ
9 h 45Conférence : Les défis énergétiques pour le Québec
M. Normand Mousseau, professeur titulaire de Chaire à l’Université de Montréal
10 h 45Pause-café
Diaporama sur le Portrait énergétique préliminaire de l’Abitibi-Témiscamingue
11 hTravaux d’ateliers en groupes : Réflexion sur la vision régionale
11 h 45Plénière
12 hDîner
13 hConférence : Des régions propulsées « par notre PROPRE énergie »
M. Philippe Bourke, directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ)
13 h 30Exposés sur les expériences en Abitibi-Témiscamingue
État et perspectives de la biomasse par M. Christian Léveillé, ingénieur forestier, Coopérative forestière St-Dominique (Conférencier à confirmer)
14 h 10Pause-café
14 h 25Forum ouvert et travaux d’ateliers en groupes : Orientations régionales
15 h 25Plénière
15 h 45Mot de clôture par Mme Jacinthe Châteauvert
16 hFin de la journée

Documentation



Phase III - La mise en œuvre du plan d’action

« Le Québec ne peut pas changer la tendance mondiale, mais peut prendre un virage d’indépendance énergétique »

« La biomasse peut jouer un rôle important à une échelle locale ou régionale »

« Il n’y a pas de solution miracle; alors l’Abitibi-Témiscamingue doit s’aligner vers une approche cocktail, adaptée à sa réalité »

- Actes du Forum régional sur l’énergie

Dès le début de 2014, des discussions ont eu lieu avec les membres de la Table régionale sur l’énergie afin de décider d’un processus pour la mise en œuvre du plan d’action. Puisqu’il y a une grande diversité de thèmes à aborder, il a d’abord fallu prioriser selon le contexte actuel et s’assurer de la participation de tous les acteurs locaux.

Actions priorisées

Chacune des actions du Plan d’action a été analysée selon cinq (5) critères, soit : l’impact sur la consommation d’énergies fossiles, les bénéfices sur la santé et les écosystèmes, la faisabilité technique de mise en œuvre, les bénéfices économiques et la possibilité de financer la mise en œuvre de l'action. Ce travail a permis d’identifier les actions suivantes comme prioritaires :

  • Promouvoir la mixité et la densité dans le développement du territoire;
  • Favoriser l'unification du transport scolaire avec le transport en commun et des aménagements favorables au transport actif (pistes cyclables, trottoirs, passerelles, etc.);
  • Mettre de l’avant des pratiques d'éco-conduite pour réaliser des économies de carburant;
    • Plusieurs sources d’information pour les citoyens et les entreprises peuvent être consultées dans la section « Ressources »
  • Optimiser la coordination des transports entre les fournisseurs, les industries, les commerces et les lieux de fin de vie des marchandises;
  • Promouvoir l'efficacité énergétique et les filières énergétiques renouvelables les moins émettrices de gaz à effet de serre;
  • Favoriser les réunions par visioconférence et le télétravail.
    • En Abitibi-Témiscamingue, pratiquement tout le monde a accès à la technologie pour le faire! Que ça soit par Skype, le réseau large bande du GIRAT, Webex, VIA, ou d’autres programmes...

Quelques-unes de ces actions sont déjà en marche. Pour plus d’information ou pour vous impliquer, n’hésitez pas à contacter le CREAT! Entres autres, différentes activités de promotion de la biomasse pour le chauffage seront organisées ainsi que des ateliers visant à favoriser l’éco-conduite chez les camionneurs.

Fiche régionale et mise à jour du Plan

Afin de promouvoir la démarche, une fiche de présentation de la démarche régionale a également été produite, pouvant être distribuée sous format électronique ou papier à tout décideur régional ayant des compétences en lien avec la consommation de pétrole. Un autre document présente l’argumentaire de la démarche, c’est-à-dire les raisons pour lesquelles le Québec devrait réduire sa consommation de pétrole. Attention : puisque cette fiche concerne la démarche nationale, les coordonnées qui y sont présentées sont celles de Montréal.

Une version révisée du Plan d’action a été élaborée afin d’intégrer la priorisation des actions, de corriger certains objectifs qui manquaient de clarté, de mettre à jour la liste des projets régionaux liés à la réduction de la consommation de pétrole, ainsi que d’ajouter certaines nouvelles données pertinentes sur la consommation régionale.

Activités à venir en 2015

À partir de 2015, les membres de la Table régionale sur l’énergie s’attaqueront de front à une ou plusieurs de ces actions en s’alliant à d’autres partenaires régionaux. Déjà, une première activité a eu lieu le 30 janvier, soit un évènement conférence sur les bénéfices économiques pour le Québec liés à la réduction de la consommation de pétrole. Il est possible de consulter l’invitation à l’évènement ainsi que les faits saillants de la discussion ayant eu lieu suite à la conférence entre les participants.

Le Conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue continuera de coordonner la démarche, permettant de garantir les bases du mandat de la Table et de répondre aux besoins identifiés par ses membres :

  • Se concerter, échanger et diffuser de l’information au sujet de l’énergie;
  • Organiser ou identifier des formations, activités, forums, dîners-conférences, etc., pertinents;
  • Créer des contacts et synergies entre les acteurs régionaux ayant des points en commun, des idées, de l’information, des projets ou programmes en collaboration, etc. afin de surmonter la répartition sectorielle et renforcer le partenariat;
  • Favoriser des initiatives sur le thème lorsque des manques sont identifiés (i.e. ce qui ne se fait pas encore dans la région);
  • S’assurer de la représentation de différents groupes, par exemple les élus, les décideurs, les jeunes, dans le processus de concertation;
  • Donner de la visibilité aux entreprises/organisations et à leurs actions.


LA VITRINE DU QUÉBEC SANS PÉTROLE

À l’aube d’une nouvelle stratégie énergétique, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) démontre qu’il est possible au Québec de réduire notre dépendance au pétrole. La Vitrine du Québec sans pétrole met en valeur des réalisations inspirantes dans les domaines du transport des personnes et des marchandises, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, du chauffage des bâtiments, de l’agriculture et de l’industrie.

Une carte interactive permet de parcourir le Québec sans pétrole par région ou par secteur. Pour chaque réalisation, une fiche décrit le projet et quantifie les économies d’énergie et la réduction de GES qui en découlent, ainsi que les autres bénéfices sociaux et environnementaux.

Au 1er mars 2014, déjà 6 initiatives de la région de l’Abitibi-Témiscamingue ont profité de la visibilité qu’offre cette vitrine. Qu’attendez-vous pour y inscrire la vôtre ?



LA COMMISSION SUR LES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC

Le gouvernement du Québec a effectué une vaste démarche de consultation publique liée au dossier de l'énergie. Au cours de cet exercice, les citoyens et les organismes de partout au Québec ont eu la chance d'exprimer leur opinion, de partager leur expertise ou de formuler des suggestions pour répondre aux principaux enjeux énergétiques qui concernent le Québec.

À cette occasion, le CREAT avait encouragé les acteurs régionaux à déposer un mémoire et à consulter les faits saillants du plan d'action énergétique pour l'Abitibi-Témiscamingue.

En Abitibi-Témiscamingue, la consultation du mercredi 11 septembre 2013 à Rouyn-Noranda a permis à 6 groupes ou individus de déposer un mémoire, dont le CREAT. Le 24 février 2014, le rapport de la consultation publique a été dévoilé. Ce rapport final des commissaires ainsi que tous les mémoires déposés sont disponibles sur le site de la commission.



Partenaires principaux