LES PROJETS DU CREAT


Campagne pour la restauration du parc à résidus miniers abandonnés Aldermac

La mine Aldermac a été exploitée entre 1932 et 1943. On y a extrait du cuivre, de l'argent, du zinc et de l'or et on a laissé là ce dont on ne voulait pas, c'est-à-dire 1,5 million de tonnes de résidus miniers générateurs de drainage minier acide. Ces résidus miniers, qui couvrent une superficie de plus de 76 hectares, réagissent avec l'eau de pluie et l'oxygène de l'air pour former de l'acide sulfurique. L'acide sulfurique ainsi produit s'écoule tranquillement dans la rivière et le lac Arnoux, qui lui, se déverse dans le lac Dasserat. L'eau des lacs environnants s'acidifie, affectant la faune et la flore. Cette eau plus acide contribue aussi à dissoudre les métaux contenus dans la roche et à les remettre en circulation dans l'eau.

Le site minier Aldermac est maintenant " abandonné ". C'est-à-dire qu'il est sans responsable connu ou solvable tout comme une vingtaine d'autres sites miniers en Abitibi-Témiscamingue. La compagnie qui en était propriétaire a soit fait faillite ou a tout simplement disparu dans la nature.

Le CREAT a poursuivi de 2005 à 2007 une campagne de sensibilisation pour la restauration du site de résidus miniers abandonnés Aldermac, initiée par Mme Véronique Doucet, artiste multidisciplinaire.

Un succès!

Le gouvernement a annoncé en juin 2006, un montant de 500 000 $ pour finaliser les plans de restauration du site Aldermac. En septembre 2007, il a informé le CREAT que les travaux de restauration du site Aldermac devraient débuter au printemps 2008. Consulter le communiqué du CREAT.

Le CREAT remercie ses membres ainsi que toutes les personnes qui ont contribué à la Campagne pour la restauration du parc à résidus miniers abandonné Aldermac. Grâce à leur participation, plus de 3000 cartes postales ont été signées et acheminées au ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, au député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et au ministre des Ressources naturelles et de la Faune ...et Aldermac sera enfin restauré !

Pour plus d'information sur les sites miniers abandonnés, cliquez ici.






Rencontre d'information publique - La dégradation biologique du lac Dasserat par le drainage minier acide du parc à résidus miniers abandonnés Aldermac

Selon une étude récente menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Montréal et du Centre Eau, Terre et Environnement de l'Université du Québec à Québec (INRS-ETE), le lac Dasserat subit actuellement une dégradation biologique causée par le drainage minier acide du parc à résidus miniers abandonnés Aldermac.

Le 30 novembre 2006, le CREAT a organisé à Rouyn-Noranda une soirée d'information sur le sujet, en compagnie des docteurs Richard Goulet et Yves Couillard, deux chercheurs ayant déjà fait partie de l'équipe de chercheurs mentionnée ci-dessus, équipe qui a étudié la contamination par les métaux des lacs de la région de Rouyn-Noranda depuis plus de vingt ans.

Près de 50 personnes ont assisté à cette conférence intitulée L'état préoccupant du lac Dasserat qui avait pour but d'exposer les évidences scientifiques démontrant la dégradation biologique du lac Dasserat.